Les 5 étapes de la médiation

La pré-médiation étapes de la médiation

La toute première étape consiste à vérifier que la médiation est acceptée par chacun puis à valider la participation de chacune des parties. Le médiateur définit les règles de base communes et le déroulement de la médiation. étapes de la médiation

étapes de la médiationIdentifier les faits et les désaccords

Le médiateur doit comprendre le litige ou le conflit. Il accompagne donc les parties afin qu’elles expriment tous les faits. Chacune des parties les présente de son point de vue librement sans que l’autre partie intervienne. Cet étape permet de faire l’état des lieux du litige. L’objectif est que les personnes présentes établissent conjointement leurs points d’accord et leurs points de désaccord.

Détermination du problème commun

Le médiateur fait poser le ou les problèmes. Pour cela, il questionne afin que chacun explore les causes du litige. Des entretiens individuels peuvent être réalisés si besoin. Il s’agit ici d’identifier et faire hiérarchiser par chacun les problèmes communs.

Inventorier les hypothèses de solutions

Chacune des parties évoque ses besoins, ses demandes, ses désirs et toutes les solutions qu’elle souhaiterait. Il s’agit de faire imaginer et créer toutes les solutions possibles. Le médiateur reprend individuellement chacun des différents aspects du conflit et dégage les points d’entente possibles.

La coopération entre les parties est encouragée afin de trouver le plus grands nombre d’hypothèses de solutions possibles. Une solution commune peut alors être définie.

Rédiger et signer l’accord

Chaque partie explore la faisabilité des solutions retenues. Le choix de la solution définitive appartient aux parties. Le médiateur vérifie la durabilité de l’accord. Puis, il procède ou fait procéder à la rédaction du projet de protocole. Les parties signent l’accord.

 

Rôle et qualités du médiateur

rôle du médiateurLa mission du médiateur est de rétablir la communication entre les parties, grâce à l’écoute et à la compréhension réciproques. Il est au service des parties pour les aider à trouver une solution négociée optimale mettant fin au litige.

Le médiateur est un tiers indépendant formé à la médiation. C’est un professionnel des relations humaines.

Le médiateur n’est ni un juge, ni un arbitre. Par conséquent, il vient en complément des juges et des avocats. Il joue un rôle de facilitateur. Son objectif est de permettre le dialogue et les négociations entre les parties. Il n’a donc pas vocation à trancher le litige.

Le médiateur est tenu d’observer la plus stricte confidentialité sur tout ce qui est exprimé tout au long du processus de médiation. Cette confidentialité s’applique y compris envers le juge lorsqu’ils sont désignés.

Le médiateur est neutre et impartial. Il ne prend pas parti pour l’un ou pour l’autre. C’est pourquoi, il ne doit pas avoir de conflits d’intérêts avec les parties ou leurs conseils pour pouvoir intervenir.

 

Agir Médiation adhère au code de déontologie de l’ANM